Accueil » Actualités » NEWSLETTER RESSOURCES HUMAINES

NEWSLETTER RESSOURCES HUMAINES

Je recherche un emploi Je développe mon entreprise Je suis intéressé(e) par l'alternance Je suis salarié(e)
Nos formations

Nos conseillers formation sont à votre disposition pour vous aider dans le choix d’une formation adaptée à vos besoins.

Ils vous renseignent sur les modalités d’entrée en formation et sur les dispositifs de financement possibles pour les demandeurs d’emploi.

Voir les formations éligibles CPF
Bilan de Compétences

Vous aimeriez vous reconvertir professionnellement ?
Vous souhaiteriez vous situer par rapport au marché de l’emploi ?

Le bilan de compétences est une solution adaptée pour faire le point sur votre carrière et sur vos objectifs professionnels.

En savoir plus
Nos formations

Nos conseillers formation sont à votre disposition pour vous aider dans le choix d’une formation adaptée à vos besoins.

Ils vous renseignent sur les modalités d’entrée en formation et sur les dispositifs de financement possibles pour les salariés.

Voir nos formations
Bilan de Compétences

Vous aimeriez vous reconvertir professionnellement ?
Vous souhaiteriez vous situer par rapport au marché de l’emploi ?

Le bilan de compétences est une solution adaptée pour faire le point sur votre carrière et sur vos objectifs professionnels.

En savoir plus

Témoignage formateur

Afin de mieux connaître les salariés qui composent l’AFPI, nous vous proposons le portrait des femmes et des hommes qui font partie de l’AFPI afin de mieux les connaître. 
Ce mois-ci, découvrez le portrait de Michel GOUBET – Formateur en mécanique industrielle

 

Michel, peux-tu te présenter en quelques mots ? Depuis quand es-tu à l’AFPI ? Quelles sont tes domaines d’intervention ?

Je m’appelle Michel GOUBET, je suis formateur en  mécanique industrielle à l’AFPI depuis 2012. Au cours des années, j’ai eu l’occasion d’intervenir sur des sujets très variés tels que la formation outilleur (plasturgie et emboutissage), le tournage/fraisage, l’instrumentation des vannes ou encore la mécanique chariot élévateur. J’interviens sur le centre d’Hénin Beaumont et je vais régulièrement sur les sites des entreprises afin de répondre au mieux aux besoins spécifiques de nos clients.

 

Qu’as-tu fais avant de devenir formateur ?

J’ai effectué près de 31 ans en industrie ou j’ai occupé différents postes en maintenance. J’ai débuté comme mécanicien d’entretien puis j’ai évolué vers des fonctions de maintenance supérieure (instrumentation/régulation) pour finir mon parcours en industrie en tant que Responsable maintenance d’un atelier technique de production ou j’étais responsable de l’organisation de la maintenance, des stocks de pièces et j’encadrais une équipe de 9 techniciens.

 

Qu’est ce qui t’a motivé à devenir formateur ?

Ayant déjà des appétences pour la formation, je réalisais régulièrement des formations pour les opérateurs internes sur les opérations de maintenance de 1er niveau.

J’ai toujours eu l’envie de transmettre mes compétences et le choix de rejoindre l’AFPI s’est imposé naturellement car en intégrant l’AFPI j’avais l’occasion de réaliser des formations très concrètes et ainsi travailler sur du matériel similaire aux entreprises industrielles.

 

Pourquoi as-tu intégré l’AFPI ?

Lors de ma précédente expérience, j’ai eu l’occasion de collaborer régulièrement avec l’AFPI car j’étais maitre d’apprentissage de jeunes en formation. Avec mon regard extérieur, j’ai toujours apprécié le suivi et la qualité des contacts avec le personnel de l’AFPI  (appelé « ACM » à l’époque).

L’entreprise dans laquelle je travaillais a fermé ses portes en 2012, j’ai eu l’opportunité d’intégrer l’AFPI suite à mon CSP sur le poste de formateur en mécanique industrielle et j’ai tout de suite saisi l’occasion.

 

Quelles sont les qualités requises pour exercer ce métier de Formateur selon toi?

En ce qui concerne les formations techniques, je pense qu’une forte expérience en milieu industriel est quelque chose de primordial car cela permet d’être confronté à des problématiques très variées et ainsi acquérir une grande polyvalence sur de nombreux sujets. Au-delà de l’expertise technique, il est important d’avoir une certaine aisance relationnelle, du leadership et de la souplesse afin de tenir les stagiaires sans pour autant être trop autoritaire.

 

Quelles sont tes plus belles réussites ?

J’ai rencontré des parcours de vie très riches. Récemment, j’ai eu l’occasion d’accompagner un stagiaire qui a travaillé durant 25 ans en tant que boucher. Désirant se réorienter, il est venu suivre le CQPM Tourneur afin de découvrir un nouveau métier. Stagiaire très motivé et à l’écoute des conseils, il a rapidement compris la logique du métier. Suite à cette formation, il a été embauché très rapidement chez un de nos clients sur Seclin. Ce genre de parcours est très valorisant à titre personnel car cela donne vraiment du sens à mon métier.

 

Quels conseils donnerais-tu aux personnes qui hésitent à devenir formateur ?

Je pars toujours du principe que « quand on veut, on peut ». Il peut y avoir une appréhension mais il ne faut pas avoir peur de se lancer à partir du moment où on a une réelle envie de transmettre et qu’on le fait avec bienveillance et passion.

Retour aux actualités

Derniers articles