Accueil » Actualités » Ils ont de l’or dans les mains, Euroskills 2021

Ils ont de l’or dans les mains, Euroskills 2021

Je recherche un emploi Je développe mon entreprise Je suis intéressé(e) par l'alternance Je suis salarié(e)
Nos formations

Nos conseillers formation sont à votre disposition pour vous aider dans le choix d’une formation adaptée à vos besoins.

Ils vous renseignent sur les modalités d’entrée en formation et sur les dispositifs de financement possibles pour les demandeurs d’emploi.

Voir les formations éligibles CPF
Bilan de Compétences

Vous aimeriez vous reconvertir professionnellement ?
Vous souhaiteriez vous situer par rapport au marché de l’emploi ?

Le bilan de compétences est une solution adaptée pour faire le point sur votre carrière et sur vos objectifs professionnels.

En savoir plus
Nos formations

Nos conseillers formation sont à votre disposition pour vous aider dans le choix d’une formation adaptée à vos besoins.

Ils vous renseignent sur les modalités d’entrée en formation et sur les dispositifs de financement possibles pour les salariés.

Voir nos formations
Bilan de Compétences

Vous aimeriez vous reconvertir professionnellement ?
Vous souhaiteriez vous situer par rapport au marché de l’emploi ?

Le bilan de compétences est une solution adaptée pour faire le point sur votre carrière et sur vos objectifs professionnels.

En savoir plus

Tristan et Adrien, ont représenté l’AFPI et la région en 1ère phase de la finale nationale. La deuxième phase de la compétition se déroulera à Lyon début 2022.

A la clé ? La possibilité d’intégrer l’équipe France qui participera aux compétitions internationales Worldskills (Shanghaï en 2022) et Euroskills (Saint-Pétersbourg en 2023).

Découvrez les portraits de nos deux apprentis médaillés d’or…

Tristan DUMOULIN, Compétiteur pour l’épreuve de soudage.

Tristan a 20 ans, il est alternant en formation à l’AFPI Hénin-Beaumont.
Il a décroché la médaille d’or en finale régionale Worldskills dans la catégorie « soudage». Il est en lice pour la finale nationale Worldskills 2022.
Il a représenté l’AFPI et la région en finale nationale du 18 au 22 mai, à Pont-Sainte-Maxence dans l’Oise.

Diplômé d’un BAC STL (sciences et technologies de laboratoire), spécialité « Biotechnologies », en 2019, Tristan décide très vite de changer de voie et intègre l’AFPI d’Hénin-Beaumont pour suivre un Contrat de Qualification Professionnel en métallurgie (CQPm) « soudeur industriel » qu’il obtient en 2020, puis s’engage dans une formation complémentaire pour obtenir la mention « Technicien de soudage » – formation qu’il suit encore actuellement.

Employé depuis le début de sa formation professionnelle en alternance par l’entreprise Favier Setrem, basée à Lomme (spécialisée dans la maîtrise des énergies thermiques et la fabrication d’échangeurs spécifiques et sur-mesure), Tristan est heureux d’avoir opté pour l’alternance. Un moyen idéal, selon lui, d’intégrer rapidement le monde du travail tout en restant accompagné par l’AFPI, avec un rythme de travail progressif et des responsabilités mesurées qui permettent d’apprendre sans pression, ni découragement.
Si le soudage s’est présenté à lui « un peu par hasard » au début, Tristan est aujourd’hui passionné par son métier – un métier complexe, avec de nombreux paramètres à prendre en compte, qui demande beaucoup de minutie et qui le pousse sans cesse à se surpasser.
A l’issue de sa formation, Tristan espère poursuivre son expérience aux côtés de Favier Setrem en signant un CDI avec l’entreprise. Et pourquoi pas un jour découvrir d’autres domaines tels que le naval, l’alimentaire ou le nucléaire.

Adrien GORDET, compétiteur en chaudronnerie

Adrien a 21 ans, il est alternant en formation à l’AFPI Hénin-Beaumont.
Il a décroché la médaille d’or en finale régionale Worldskills dans la catégorie « chaudronnerie ». Il est en lice pour la finale nationale Worldskills 2021.
Il a représenté l’AFPI et la région en finale nationale du 8 au 10 juillet à à Bouguenais (44).

Après un bac STIDD (Sciences et Techniques Industrie et Développement Durable) au lycée Pasteur d’Hénin-Beaumont, il poursuit avec un CAP chaudronnerie qu’il réalise en alternance dans l’entreprise ETCI Lens – spécialisée dans la cuverie, la fabrication de cuves alimentaires, pharmaceutiques et de parfumerie. Il y apprend les bases techniques de la chaudronnerie – traçage, le roulage, le pliage et la découpe. Une fois son CAP en poche, il poursuit sa formation en alternance, avec le soutien de l’entreprise ETCI Lens qui l’emploie, et se lance dans un Bac TCI chaudronnerie afin d’apprendre la modélisation, le dessin assisté et l’utilisation des machines à commande numérique.

Pour Adrien, l’alternance a plusieurs avantages et notamment celui d’entrer directement dans le monde du travail – un moyen selon lui, de mieux apprendre en participant activement à l’apprentissage. Aussi, lui a permis d’être rapidement autonome financièrement – un point non négligeable pour lui.
Pourquoi la chaudronnerie ? Adrien aime le travail manuel, le façonnage des métaux, le fait de travailler la matière et de lui donner forme, de créer sans jamais refaire exactement la même chose, le travail d’équipe.
Une fois sa formation terminée (en juin), Adrien sera officiellement embauché au sein de l’entreprise ETCI Lens. Par la suite, le jeune homme espère pouvoir évoluer vers un poste de chef d’équipe ou chef d’atelier afin de piloter une équipe tout en poursuivant la fabrication de pièces.
C’est son professeur de techniques et d’atelier à l’AFPI, qui détecte chez lui un potentiel, qui lui propose début 2020 de se présenter aux Olympiades des métiers. Le jeune homme s’inscrit donc aux sélections régionales sans trop d’attentes mais décide de tout donner. Et ça lui réussit plutôt bien puisqu’il décroche la médaille d’or en chaudronnerie (face à 5 concurrents). Le jeune homme aborde désormais la finale nationale avec sérénité mais se prépare avec sérieux grâce à un entraînement tous les 15 jours réalisé avec un expert métier chaudronnerie Hauts-de-France de l’AFPI. A cette occasion, il fabrique des pièces typiques des Olympiades et apprend des techniques anciennes, hors programme d’enseignement – une grande satisfaction pour le jeune homme qui y voit déjà une belle récompense.

Retour aux actualités